12/11/2007

"UNE POIGNEE DE VETERANS"

 

Le Soir 10-11 Nov 2007

14:33 Écrit par oflag dans Pages 1914-1918 -1 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/10/2007

LES 2 MEMOIRES

Tout au long du chemin "14-18 et 40-45" ne cessent de se croiser... 

Cliquez sur l'image pour voir les détails (photo prise près de Remenauville).

Lorraine 124

15:17 Écrit par oflag dans Pages 1914-1918 -1 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/11/2006

32.331.502 MINUTES DE PAIX

A l'occasion du 11 novembre, très sympa d'avoir distribué cette carte dans les principales gares de Belgique...

Au verso : "Du 8 mai 1945 au 11 novembre 2006, 32.331.502 minutes de paix en Belgique gagnées et préservées au travers des générations. A nous tous, aujourd'hui, de donner un avenir à la paix".

Eh bien, c'est avec grand plaisir que je glisse cette petite carte sur ce blog qui est à la fois un blog Mémoire, un blog Littéraire, un blog Journal Perso... mais aussi un WarTimeBlog.

(Inititiave de www.mil.be)

32.331.502 minutes de paix

 

14:46 Écrit par oflag dans Pages 1914-1918 -1 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

UNE AUTRE GUERRE...

11 novembre 2006 : je "pioche" dans le journal de captivité de mon grand-père une "allusion" à  14-18 !

 

EXTRAIT JOURNAL 1940

4 août (1) 

 

"C’est à nouveau dimanche aujourd’hui, un dimanche mémorable : en effet, il y a juste 26 ans que commençait une autre guerre.

 

 Comme je plains ceux qui durent la faire. Voici seulement trois mois que celle-ci a commencé pour nous et notre ennui ne connaît plus de bornes. Il faut dire que la captivité nous semble plus dure que la guerre elle-même".

  

40

 

 

11:52 Écrit par oflag dans Pages 1914-1918 -1 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

"COMME UN PRESAGE DE GUERRE"

11 Novembre 2006 : je relis le journal de 1938... 

 

EXTRAIT DU JOURNAL DE 1938

Le jeudi 23 juin

"D'Andenne à Huy où je suis allé cette semaine, les coquelicots rougissent les moissons. On croirait qu'il a plu du sang sur la terre. C'est beau mais cette idée de sang que je ne peux chasser en admirant cette floraison écarlate me hante comme un  présage de guerre.

Evidemment, cette pensée est l'effet d'une réminiscence littéraire. En 1914, la guerre éclate en été et maints auteurs comparèrent aux coquelicots les nappes de sang fleurissant les moissons".

*R. Troye en 1938 est mobilisé et quitte Charleroi pour la région d'Andenne.

38-40

 

"WE ARE THE DEAD"

Poppies in Flanders Fields

Les coquelicots symboles de la grande boucherie de 14-18... A tout jamais immortalisés par le superbe poème de John McCrae. (Cliquer sur l'image).

Extrait :

"We are the dead. Short days ago
We lived, felt dawn, saw sunset glow,
Loved and were loved, and now we lie In Flanders fields".

Autre lien : http://www.warmuseum.ca/cwm/remember/flandersfields_e.html


00:02 Écrit par oflag dans Pages 1914-1918 -1 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |