25/05/2008

25 MAI

Deinze... La Lys... Canal de dérivation. C'était l'automne 2006... sans cartes, sans plans, sans rien, vlannnnnn je débarque (3 mois de blog à mon actif)... Mon objectif : retouver le champ de bataille où mon grand-père a été fait prisonnier. Très philosophe, je me dis : "peu de chance que je retrouve quoi que ce soit"... Ma boussole :  cette carte datée du 10 septembre 1940

Et puis, voilà, ce fameux champ de bataille, il n'est pas impossible que j'ai l'ai plus ou moins localisé... Me suis jurée de bien me documenter, d'aller acheter une carte d'état major, de retourner sur les lieux, etc.

Où en suis-je 18 mois plus tard ? toujours nulle part. 

C'était Deinze, automne  2006. 

Je rendais hommage au 25 mai 1940...

la lys  2


(carte ressortie des archives - catégorie "courrier").
"Protégés" par la Convention de Genève, les prisonniers de guerre ont pu envoyer et recevoir du courrier.Voici une des premières cartes envoyées par mon grand-père. Il a été fait prisonnier près de Deinze le 25 mai 1940. La carte n'évoque pas l'affrontement avec l'armée allemande (le courrier était censuré) mais des aspects très pratiques : perte de ses coffres, de son vélo...
courrier100940velo

10:20 Écrit par oflag dans Mai 1940 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/05/2007

25 MAI 1940

"(...) J’ai été capturé aux environs de Deinze à la tête des débris de ma compagnie. Nous nous battions depuis la veille sur la Lys et avons reçu l’ordre de rester sur place même si nous n’avions plus de munitions. Nous résistâmes à outrance, mais les régiments voisins avaient cédé de sorte que vers le soir nous étions complètement encerclés. La mort dans l’âme, il nous fallut nous rendre. Trois jours plus tard, l’armée belge tout entière déposait les armes". Ecrit le 22 juin 1940.

bord lys soir

 

19:30 Écrit par oflag dans Mai 1940 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mai 1940 |  Facebook |

26/11/2006

LA LYS ROUGE

Raymond Troye a participé aux combats de la Lys et a été fait prisonnier près de Deinze (le long du canal de dérivation).    

En ces magnifiques journées d'automne, il est bien difficile d'imaginer que ces lieux si paisibles et propices à la balade et à la rêverie furent le théâtre de terribles affrontements ! Le fait que la Lys fut surnommée "rouge" veut tout dire...

LaLys

 

Et voilà, tandis que j'étais partie avec l'idée qu'il serait IMPOSSIBLE de retrouver le champ de bataille, au moment où je m'y attends le moins, en pleine campagne, au détour d'un petit sentier boueux , ô surprise, que vois-je ? : la plaque des CHASSEURS ARDENNAIS ! ça alors ! Promis, juré, je vais me procurer une très bonne carte de la région et avec toutes les indications que je possède, je suis (presque) sûre que je vais retrouver le champ de bataille... 

A suivre...  ;)

Plaque ChA La Lys

 

23:34 Écrit par oflag dans Mai 1940 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |