29/03/2008

EXTRAIT JOURNAL 1943

Extrait journal : 8 novembre 1943    Aujourd’hui, quatre appels. Des tentatives d’évasions ont eu lieu hier soir par un tunnel creusé dans le camp B. Deux officiers sont parvenus à sortir mais l’alerte fut donnée aussitôt. Ceux qui s’apprêtaient à les suivre durent rebrousser chemin. Les deux fuyards auraient été repris dans la journée.  Un coup de feu a été tiré ce matin pendant un appel sur un officier qui était sorti des rangs. La balle n’a pas atteint son but.  « Le club des gangsters » ne sera pas joué et j’ai envie de refuser le prochain rôle qu’on m’offrira. Ma première lecture ne m’a pas emballé. Je fais un peu figure de parent pauvre dans cette troupe qui joue depuis quatre ans. Et puis, c’est perdre du temps pour peu de chose. Du reste, les intrigues, les potins, les jalousies et les petites vilénies que j’ai vus parmi ces acteurs me fait un peu lever le coeur. Nos acteurs ont les mêmes réactions que ceux des vrais théâtres parce qu’ils ont les mêmes passions. Le fait est surtout remarquable chez les « travestis ». Ils se comportent entre eux comme des femmes et pour un rien s’arracheraient leur perruque.

27/03/2008

JOURNEE DU THEATRE

27 MARS : JOURNEE MONDIALE DU THEATRE 

L'illustration du jour : "Le théâtre en captivité"...

La photo ci-dessous ne montre pas d'illustres acteurs  se produisant sur une scène à la mode... mais... mais... des prisonniers de guerre qui enfermés dans leur oflag se sont "évadés" par la mise en scène,  l'écriture et/ou l'étude de pièces, l'apprentissage de textes, les répétitions, les représentations; bref,  le jeu théâtral (et tout ce que celui-ci entraîne en matière de bricolage, confection, créativité).

Les journaux intimes des P.G. (oflags et stalags confondus) font (presque) tous état de la chose : le théâtre a -aussi- permis de "tenir".

Cette photo est impressionnante : quelle ingéniosité d'avoir réussi à recréer aussi parfaitement l'ambiance d'une vraie scène !  

Concernant "Meurtre dans un oflag", c'est un officier "acteur" qui un beau matin a été retrouvé assassiné dans la chapelle du camp... chapelle transformée  à ses heures  en salle de spectacle.

La photo ci-dessous provient d'un site créé par le petit-fils de Georges Pigeon P.G. à Colditz, Eichstätt, Fischbeck (de superbes aquarelles réalisées par son grand-père se trouvent sur le site) que je remercie pour ce "prêt".

Bienvenue sur son site...

(Et passionnante visite : le site regorge de photos extraordinaires concernant ces 3 camps ).