05/09/2007

Ah si j'étais là ! (4)

Les billets précédents sont liés à mon travail de mémoire concernant  mon grand-père, officier, prisonnier de guerre 40-45.

Mais... ça m'aurait plu de faire un petit saut jusque LIEGE et participer au parcours symbolique organisé par l'association "Les Territoires de la Mémoire" !


Le parcours symbolique est consacré à la déportation sous le régime nazi et présente toutes les étapes de celle-ci depuis l'arrestation jusqu'à l'enfer des camps.

Cliquer sur le logo pour découvrir le parcours. (provient du site).

logo Territoire de Mémoire

04/09/2007

Ah si j'étais là ! (3)

En route vers NAMUR ! (façon de parler puisque je vais tout louper) 

En 1924, Raymond Troye âgé de 16 ans prend la décision de rentrer à l'armée. Et se retrouve à Namur à l'Ecole des Cadets où il passera plusieurs années. 

Namur... Lieu important dans la campagne des 18 jours...

Comme je ne connais pas très bien le sujet, je m'abstiens de tout commentaires hasardeux !

Ci-dessous : une expo intéressante. Une phrase retient toute mon attention : "l'artiste évoque les moyens impressionnants déployés par l'armée belge durant les deux Guerres mondiales pour contrôler le périmètre de Namur  face à l'ennemi" (expo Philippe Tasiaux).(Donc aussi en mai 40 ???)

Catalogue p. 98 (cliquer sur l'image pour lire le texte)

JP page 98

03/09/2007

Ah si j'étais là ! (2)

ANDENNE est un lieu très important ! 

Raymond Troye y fut MOBILISE et y vécut 2 ans (1938-1940).

C'est de là qu'il partit vers le "casse-pipe" de 1940. ("Apothéose" : les sanglants combats de la LYS et l'arrestation à Deinze par l'armée allemande).

Nous possédons le journal écrit durant cette période. Très impressionnant de lire le cheminement d'un jeune militaire qui ne rêve que de littérature et de poésie et qui raconte son quotidien "Tiens, on a été à deux doigts que la guerre éclate...." (1938).


Quelle belle exposition  ! Et je manque ça, moi ! 

page 90

02/09/2007

Ah si j'étais là ! (1)

CHARLEROI ? Oui bien-sûr ! Raymond Troye est né dans la région (Gouy-Lez-Pieton) et même si la vie militaire l'a conduit à gauche et à droite (à Berverlo (Flandre), à Bruxelles, et à divers endroits en Wallonie), il a toujours gardé un pied à terre à Charleroi.

La visite de la Caserne Trésignies s'impose : il y a travaillé (avant 1938 et après 1945).

La Caserne Trésignies abrite le musée des Chasseurs à Pied.

Raymond Troye a été Chasseur à pied (avant et après avoir été Chasseur ardennais).

A ce qu'il paraît, notre  grand-père apparaît sur une photo de groupe dans le musée... (?)

Catalogue p. 27

JP page 27

01/09/2007

JE NE SERAI PAS LA !

Oh cruelle réalité, je serai à mille km de la Wallonie lors des journées du Patrimoine ! (et  pas du tout en vacances !)

Alors, à défaut de rêver des sublimes photos qui auraient nourri le blog les 4 prochaines années : j'ai lu, relu, rerelu le catalogue et établi  l'inventaire des lieux que j'aurais visités durant ce we "Patrimoine militaire".

Fil conducteur : la vie militaire de notre grand-père à qui est dédié ce blog...

Vie militaire avant les années de captivité (quant à celles-ci, c'est un voyage en Allemagne qui, un jour, s'imposera...).

En ce qui concerne sa vie militaire après la guerre, c'est des journées du patrimoine de Bruxelles que tout dépend... L'Ecole Royale Militaire où il a enseigné, pendant 10 ans le français, sera-t-elle ouverte les 15 et 16 septembre ?

30/08/2007

PATRIMOINE MILITAIRE !!!

Et voilà, je viens de découvrir que les JOURNEES DU PATRIMOINE en Wallonie sont consacrées au PATRIMOINE MILITAIRE !!!!

Dates : 8 et 9 septembre 2007

Je ne suis pas en Belgique ce week-end là !!!!!!!

O désespoir !

Quand je pense à toutes les photos extraordinaires que j'aurais pu faire !!!!!  

Cliquer sur l'image pour accéder au site de l'événement

JduP