28/01/2009

VISAGES...

Jean Billon (prisonnier dans le stalag VIII C en Silésie) a peint en 1941 ses compagnons d'infortune.

Portrait après portrait, Jean Billon a (dé)peint la tristesse, l'indignation, la révolte, la résignation, la détermination...  67 vies se succèdent... 67 regards tour à tour éteints, épuisés,  directs, bouillonnant d'indignation...  accompagnent le visiteur et le plonge au coeur de l'épreuve de la captivité.    

 " Jean Billon aura donc saisi à travers les portraits de ses codétenus, qu'il traite selon l'inspiration sur un mode pointilliste, réaliste ou symboliste, un instantané de la vie du camp. (...) nous donnant à lire, sur ces visages l'impact de la captivité ". (dossier de presse expo)

La photo ci-dessous m'a été communiquée par le CHRD. 

GetAttachment


par J. Billon 1 - Copie


 

PB120013 - Copie

Les commentaires sont fermés.