06/11/2008

"EXPLOSION DE COULEURS"

Page spéciale 14-18 

Il ya un an, je présentais, l'expo "Le pinceau au fusil" qui se tient au Musée de l'Armée (Bruxelles).

Cette magnifique expo finit ce 11 novembre.

Vous ne l'avez pas encore vue ? Envie d'en savoir un peu plus ?

Cliquez sur l'image ci-dessous et retour vers ma petite note d'il y a un an.

Bonne(s) visite(s)

Illustration :  livret pédagogique "Mémoire" destiné aux jeunes visiteurs.    

Et en dessous de l'illu : le billet consacré à la salle "captivité 14-18" de l'expo. 

 

50naire


"VIVRE DANS LES CAMPS"

(Archives novembre 2007)

Nous voici dans la petite salle consacrée aux prisonniers de guerre 14-18 de l'expo "LE PINCEAU AU FUSIL"...

Arrêt devant le panneau explicatif :

"Plus de 41 000 officiers, sous-officiers, soldats belges sont capturés et passent la guerre dans les camps en Allemagne".

Ce texte qui évoque  "l'horizon limité à des fils barbelés, la promiscuité, les conditions sanitaires déplorables, les baraquements, le cafard, l'ennui, le désespoir,  ce qui permet de "TENIR", l'organisation de cours, le théâtre, l'écriture, le courrier, les colis", je le connais presque par coeur...  

Juste une réflexion, les mots "oflag" et "stalag" n'apparaissent pas. On parle de camps. C'est tout.

13 oeuvres nous emmènent au coeur de la captivité :

"Camp de prisonniers de Friedrichsfeld- Retour d'un prisonnier de guerre - La conversation - Camp d'internés belges à Zeist - Prisonniers sous tente -Rentrée de la corvée - Cafard - Souvenir de la malerstube - Prisonnier assis sur une chaise - Prisonnier de guerre à la lecture - La baraque à Risloh lager
Regard vers le pays - La fin..."
 
"La fin" réalisée par Maurice Langaskens  (1884-1946) P.G. à Münster montre 6 prisonniers portant le cercueil d'un des leurs... 2000 P.G. belges seraient morts en captivité entre 1914 et 1918.

L'oeuvre que je préfère ? Dans le cadre de ce blog littéraire : "prisonnier de guerre à la lecture" s'impose !

Retour vers les archives 40-45 avec "Lire pour tenir" et "Ecrire pour tenir"...

 camps 3

 

20:23 Écrit par oflag dans Pages 1914-1918 -3 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.