08/10/2011

Un roman écrit en captivité

 

1940 : Un jeune officier belge, RAYMOND TROYE, est fait prisonnier par l'armée allemande.

En captivité, il écrira "Meurtre dans un Oflag", un roman policier avec une intrigue finement menée et un suspense soigneusement entretenu.

Plus de 60 ans après son écriture, ce roman est bien plus qu'un polar bien ficelé... 

 

Réédition : 2006 (Ed LABOR - Collection Espace Nord)

 

19:59 Écrit par oflag | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/02/2010

ARTICLE PARU EN 1947

"Pendant leur longue captivité, les prisonniers tuaient le temps, outre leurs péripatéticiennes circonvolutions, par les moyens du bord : lire, jouer de la musique, ou l'écouter, monter un théâtre, bricoler, s'essayer à l'étude des langues, tenir des "journaux de guerre", accoucher de poèmes-états d'âme. Après plusieurs années, le monde fermé des barbelés devint un tout social, ignorant le reste du monde en guerre. L'imagination se libère et crée des fictions sur l'immédiat quotidien.

Le lieutenant Troye a écrit un roman policier. Choix étrange pour un captif. Seules quelques observations sociales pas très foudroyantes éclairent l'influence de la captivité sur l'auteur. L'écriture est celle d'un amateur, comme une calligraphie décorative sur les gamelles. Mais -diable pour un amateur- le livre commencé, il faut l'achever. A aucun moment la narration ne traîne. Elle enchaîne, s'emmêle  et se dénoue, et cela vous fait un habile roman policier.

Livre sympathique, écrit par un homme qu'on juge sympathique sans le connaître : un type de vrai militaire par vocation".

 

Note de l'auteure de ce blog : étrange article !

  presse 7

22/01/2010

15 novembre 1942

En lien avec le dessin mis en ligne il y a quelques jours, un extrait du journal de captivité.

Le dessin à mon avis date de la période Fischbeck.

Quelques lignes datées  du 15 novembre 1942 avaient déjà été mises en ligne en 2006.

* * *

"Deux solides tables teintées de bruns occupent le centre de la pièce : douze lits (ou plutôt 6 lits doubles jumelés en hauteur) sont alignés le long des parois en planches. Celles-ci sont garnies d'étagères chargées de livres et d'objets les plus divers : pâtes dentifrices, savon, rasoir, etc. Par ci, par là un clou où on pend une capote, un essuie-main, une paire de bottes. La paroi exposée au vent d'ouest fut tapissée de journaux par nos prédécesseurs, des officiers français. Cela indique qu'ils ont dû souffrir du froid pendant les deux hivers qu'ils ont vécu ici.

Dans un coin, la paroi est remplacée de haut en bas par du ciment. Là, trône un poêle en faïence ou céramique, bleu clair, très haut, imposant parallélépipède qui semble promettre une douce chaleur. Hélas ! La place destinée au charbon reste vide ou presque. Deux briquettes par jour, telle fut notre ration. Sur le poêle, une dizaine de casseroles. De chaque côté de la porte, deux armoires doubles dans lesquelles nous empilons nos bols, assiettes, pots à confitures, à graisse, à margarine, notre sel et nos menues réserves de vivres. Sur les armoires, des valises, des boîtes en cartons (où sont... les réserves ?) les plus importantes : pains d'épices, galettes, etc. Sur les portes des armoires, également, des cartes du front russe découpées dans des journaux allemands ou belges.

Près du plafond, maculé de taches de (...) courent des cordes sur lesquelles notre linge s'efforce de sécher".

19:23 Écrit par oflag dans -Camp de Fischbeck | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/01/2010

 Dessin hiver

Dessin d'oflag représentant Raymond Troye. Il serait signé R. Guiguet. Il n'est pas daté.

On remarquera que le prisonnier se tient tout contre le poêle et que les murs sont "tapissés" de journaux. Il devait problement faire très froid dans cette chambrée (Fischbeck ? Prenzlau ?) 

dessin (vert)

13:48 Écrit par oflag dans -Camp de Fischbeck | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/12/2009

RETROSPECTIVE...

2009 s'achève... L'expo de Fallais à Libramont, la conférence du 1er décembre, la rencontre d'un prisonnier de guerre âgé de 100 ans qui a connu les Oflags d'Eichstätt et de Fischbeck, l'expo consacrée aux prisonniers de guerre courcellois (Raymond Troye, Jean Ransy, Emilie Noyer) qui s'est tenue à Souvret  au mois de mai, la visite de l'expo consacrée à Géo Fosty (Arlon), furent de beaux moments -mémoire...

Illustration : C'était  le 12 mai 2009... "Le Mardi, Moi je lis" (une initiative de la bibliothèque communale de Courcelles) rendait hommage à "Meurtre dans un Oflag"... Un extrait peut être (ré)écouté via ce blog. Il suffit de cliquer ICI

P5120050 - Copie

18:05 Écrit par oflag | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/12/2009

FIN D'ANNEE 1938-1944

Pour retrouver les écrits "Meilleurs voeux 1938-1944" de Raymond Troye...

Clic...

dyn001_original_448_283_pjpeg_2556236_6615c7137852dd57e42d415d15e52304[1]

09:15 Écrit par oflag | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/12/2009

NOEL... ILLUSIONS...

Dessin de Jean Marchal découvert à l'expo d'Arlon (Géo Fosty).

Le dessin fait allusion à l'année 1943. Date de signature : 15/12/1945. Porte les mots suivants : "Pour les dindes et les huîtres et tout et tout on en aura tant qu'on en voudra  quand on rentrera !"

KGF est l'abréviation en allemand de "prisonnier de guerre".

Noël Marchal- Copie

10:58 Écrit par oflag dans Expo G.Fosty (Arlon) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/12/2009

"Souvenir" de captivité...

Toute dernière photo de l'expo présentée à Libramont...

Expo veste - Copie

14:00 Écrit par oflag dans Expo P.G. (Libramont) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/12/2009

ARTICLE

Un article où il est question des commérations autour de la Bataille des Ardennes, mais aussi des combats de 1940, des camps de prisonniers, des Stalags, des Oflags...

D'Adolphe de Marneffe (à qui est dédié l'expo de Fallais)...

De Raymond Troye (et  Meurtre dans un Oflag)...

Et également de Charles Simon, 100 ans, ancien prisonnier de Guerre, voisin de baraque de Raymond Troye (Fischbeck camp XD)... venu témoigner ce 1er décembre 2009...

Article publié le 19 novembre 2009 (Actu 24.be). Pour le découvrir : cliquez ICI

Libramont (2)
 

14/12/2009

EXPO : "Meurtre dans un Oflag"

Panneau R Troye

Panneau RT - Copie

11:07 Écrit par oflag dans Expo P.G. (Libramont) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/12/2009

L'EXPO...

"Cette expo mettra en exergue la vie dans les Stalags et les Oflags durant la guerre 40-45. Récits des prisonniers locaux dans les Stalags ainsi que celui de l'officier Alphonse de Marneffe dans les Oflags". (Texte folder info) 

Retour dans les archives pour redécouvrir un article sur l'expo de Fallais : clic

Expo 1 Copie

Expo 2 Copie

13:19 Écrit par oflag dans Expo P.G. (Libramont) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/12/2009

"UNE PLUME DANS UN OFLAG"

Et parmi tous ces livres, un petit clin d'oeil au bel été 2008 (Raymond Troye fit partie des "grands-pères" de la journaliste Christine Masuy). Passage radio et article dans le Vif/l'Express le 08/08/2008  clic.

Expo Vif 2008

18:30 Écrit par oflag dans Expo P.G. (Libramont) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/12/2009

DES LIVRES, DES LIVRES...

Ah quand une bibliothèque fait mémoire ! L'expo sur les Stalags et les Oflags... magnifiquement accompagnée par de très nombreux livres... 

Quelques photos au hasard, des titres et des auteurs :

"Histoire de la captivité des Français en Allemagne" P. Gascar

"Les premiers jours de la vie de nos prisonniers (de la capture à la détention) G.Heynen

"La vie quotidienne des P.G. dans les Stalags, les Oflags et les Kommandos" Y. Durant

"Carnets de guerre" J. Martin

"De la bataille du Nord aux Stalags 1940" M. Lantenois

"Ma guerre dans les Oflags" (?)

"De Stalags en évasions" (Cartault D'olive F)

"Evasions de guerre" (G. Rens, G. Weber, W. Deheusch)

"Les grandes évasions" A. Besson

"Dans l'ombre et le silence" (J. Wolf)

Expo Livres Lib 1

 Expo Livres Lib 2

Expo Livres Lib 3

11:30 Écrit par oflag dans Expo P.G. (Libramont) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/12/2009

DURANT TOUT LE MOIS DE DECEMBRE...

 A LIBRAMONT- CHEVIGNY.... Enormément d'événements 1940-1945 autour de de la commémoration du 65ème anniversaire de la Bataille des Ardennes.

Dont 2 Expos présentées à la bibliothèque : "Dans les Stalags et les Oflags du IIIème Reich" -et- "La bataille des Ardennes dans les villages de Libramont-Chevigny". 

Infos et contacts : Office du Tourisme de Libramont-Chevigny (061/27 04 82) - Bibliothèque communale (061/23 34 80) 

Clic sur l'image

40-45 Libramont - Copie

11:48 Écrit par oflag dans Expo P.G. (Libramont) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/12/2009

EXPO STALAGS ET OFLAGS

A Libramont 

Du 1 décembre au 16 décembre 2009 

Adresse : Bibliothèque communale (Av de Houffalize 56) Tél : 061/23.34.80

Visites guidées pour les écoles

(L'expo sur les Oflags est celle de "Falais" qui sera de nouveau ouverte au public à partir du mois de mai 2010)

Expo Libramont

23:35 Écrit par oflag dans Expo P.G. (Libramont) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/11/2009

CONFERENCE 1er DECEMBRE 2009

 

Une conférence sur

"Meurtre dans un Oflag"

Mardi 1 décembre 2009 à 14 h

A la bibliothèque de LIBRAMONT (province de Luxembourg)

Rencontre organisée dans le cadre de la commémoration du 65ème anniversaire de la Bataille des Ardennes (en lien avec le souvenir des multiples aspects de la guerre 40-45  - dont les camps de prisonniers de guerre)

L'expo de Fallais sera présentée à la bibliothèque de Libramont

Le panneau consacré à Raymond Troye y sera exposé

 

10/11/2009

VISITE...

Cette visite des Invalides ne date pas d'hier. Et soyons honnête, étant entre deux trains, pas eu le temps de -réellement- visiter ! Juste eu le temps de parcourir les salles au pas de course à la recherche de la mémoire de la captivité 1940-1945. Hop, on franchit bien vite la salle de la défaite, vite, un regard à droite, un regard à gauche, des fusils, des canons, des uniformes, des cartes, le monde recomposé, des escaliers, des escaliers et encore des escaliers, des photos terrifiantes de villes détruites et de bombes de toutes les dimensions. Rien sur la captivité 40-45. Ce n'est quand même pas possible qu'un musée pareil n'ait même pas une petite salle mémoire ! Cette thématique vaut un musée à elle toute seule ! Arrivée dans la salle du débarquement de Normandie, je me dis que j'ai dû louper une petite vitrine cachée derrière un pilier... Hop, demi-tour en courant... Hé oui, une petite vitrine avait échappé à mon regard...Son contenu : une plaque de matricule, une carte des camps (oflags et stalags), une boîte d'allumettes, quelques effets, du courrier... Salle 1, 1940, salle de la défaite. Photo floue. Vite, un train à prendre, direction la sortie... Et là, une immense photo : « le retour des prisonniers de guerre ».

Illustration : le dôme des Invalides.

Dôme Invalides

21:41 Écrit par oflag dans Le blog à Paris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/11/2009

"LES INVALIDES"

Près du département des Deux Guerres mondiales, un cloître propose aux visiteurs une trentaine (une quarantaine ?) de plaques mémoires relatives aux 2 conflits mondiaux.

Un regard bien attentif s'est posé sur celles-ci... Pour constater que  la thématique de la captivité (14-18 et 40-45) semble avoir été oubliée... (Ceci dit ces  plaques ont peut-être été enlevées pour restauration ?).

Même si elle fut un peu déçue, la blogeuse s'en voudrait de ne pas faire écho des pages d'histoire, de drame, de lutte et de résistance racontées plaque après plaque...

Alors au "hasard" en voici 5  (Notons que "Aux prisonniers" apparaît sur la plaque dédiée à Anne Morgan). 

 plaque 15

 

plaque 18

 

plaque 19

 

plaque 27

 

plaque 31

19:02 Écrit par oflag dans Le blog à Paris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/11/2009

PARIS, PARIS...

Mais à quoi pense donc une intrépide blogueuse au sommet de la Tour Montparnasse (Paris) ? Hé oui,  aux monuments qui pourraient alimenter sa démarche mémoire ! En l'occurence les Invalides (dôme brillant) qui abrite le Musée de l'Armée... Qui sait, le lieu abrite peut-être quelques souvenirs de la captivité 40-45 ?

A suivre ...  

Montparnasse

00:39 Écrit par oflag dans Le blog à Paris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/09/2009

JOURNAL DE BORD...

JOURNAL DE CAPTIVITE de Raymond Troye (1940-1945)

Intégralité de l'écrit du 4 août 1940... (des extraits ont déjà été mis en ligne). Cela fait plusieurs semaines que les officiers sont prisonniers en Allemagne et se sentent comme des lions en cage et ne cessent de se demander "quand ils vont renter". Tous croient que le départ est imminent.  La plupart resteront 5 ans derrière les barbelés.

Cette page, à sa façon, renvoie au dessin de  Géo Fosty : les joueurs de cartes. 

"4 août... C'est un nouveau dimanche aujourd'hui, un dimanche mémorable : en effet, il y a juste 26 ans que commençait l' autre guerre... Comme je plains ceux qui durent la faire. Voici seulement trois mois que celle-ci a commencé pour nous et notre ennui ne connaît plus de bornes. Il faut dire que la captivité nous semble plus dure que la guerre elle-même. Je suis sûr que chacun de nous préfèrerait risquer vingt fois sa vie que de vivre cette vie morne et démoralisante de oisif et d'exilé. A la guerre, il y a au moins le plaisir de la risquer. Ici, le seul risque possible, c'est de perdre quelques sous au bridge. Beaucoup se nous se découragent, s'énervent en attendant la date de fatidique qu'on nous promet depuis quarante jours.

Pourtant, à bien y réfléchir, cela ne peut durer longtemps. Seule, paraît-il, la pénurie de transports empêche que nous soyons rentrés. Le meilleur parti est de prendre patience et de se résigner.

Il nous faut également chercher à nous distraire, lire, écrire, jouer, faire du sport, s'étourdir, vouloir quelque chose avec force, de façon à s'occuper l'esprit.

Soit, lisons. Hélas, il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus. Ecrivons alors. Oui, je l'ai tenté depuis le début mais est-ce de la paresse, ou suis-je un homme vidé, je n'ai pas encore réussi à produire quoi que ce soit. 

Faire du sport, cela est impossible. Sans être très faible, je ne me sens quand même pas assez fort pour supporter les fatigues de la gymnastique ou du football.

 

 Je pourrais jouer aux cartes mais j'ai tellement joué que j'en suis dégoûté. Et puis on y est soumis aux appréciations de gens cupides et intolérants qu'à la moindre faute due à de la distraction se moquent grossièrement de vous. Si par malheur, un soir, vous refusez de jouer, vos partenaires vous assiègent et se jugent offensés de votre refus. Cela devient une servitude et plus un amusement.

Il y a aussi les cours : allemand, italien, flamand, les mathématiques

et les conférences sur les sujets les plus divers depuis le petit élevage jusqu' à l'histoire militaire en passant par les voiliers. Les sermons existent également donnés par le Père ... infatigable jésuite qui prêche tous les jours dans les deux langues.

Enfin de temps en temps, un cabaret wallon nous réunit à la cantine et on y passe une soirée très agréable. Les artistes ne sont guère réputés, mais mon Dieu, on le leur pardonne à cause de leur bonne volonté.

Et puis, il y a ces longues promenades dans les allées du camp....

« Comment vas-tu ? » dit-on à l'ami que l'on rencontre.

« Oh ! Tant bien que mal » répond-il invariablement

« Quand part-on ? » soupirent-ils presque ensemble. 

Mais à cette question, ils ne trouvent pas de réponse. Alors on parle d'autre chose.

« Quel est le menu du jour ? » « Recevrons-nous beaucoup de correspondance ? » « Saurons-nous obtenir un livre à la bibliothèque ? » « Qui donne une conférence aujourd'hui ? »

Autant de sujets très importants comme l'on voit et qui sont quotidiens pour nous.

 Il en est encore que j'allais oublier ! le tabac. Ah ! le tabac, comme on souhaite son arrivée et quels subterfuges n'emploie-t-on pas pour le remplacer. Certains fument du plantain, d'autres du pissenlit ou des feuilles de tilleul. Et lorsque par hasard arrive le vrai tabac on en vient à ne plus le trouver bon. L'autre jour, l'un d'entre nous, après une première pipe de tabac devint tout-à-coup pâle, eut des nausées, et dût même se coucher. Décrire l'hilarité générale qui secoua notre chambrée est quasi impossible".

12:28 Écrit par oflag dans *Journal (1940-1945) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/08/2009

L'artiste et ses oeuvres

Expo présentation des oeuvres de G. Fosty (Dans un oflag) 

Reproduction communiquée par le Musée Gaspar (Arlon)

Musée Gaspar Fosty_4[1] - Copie

11:23 Écrit par oflag dans Expo G.Fosty (Arlon) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/08/2009

COMPAGNON DE CAPTIVITE (2)

Un 2ème dessin "compagnon de captivité" de Géo Fosty "au crayon gris sur papier" aimablement envoyé (via mail) par le Musée Gaspar (Arlon).

G.FOSTY Musée Gaspar - Copie (2)

22:42 Écrit par oflag dans Expo G.Fosty (Arlon) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/08/2009

COMPAGNON DE CAPTIVITE (1)

Dessin  de Géo Fosty "au crayon gris sur papier" aimablement envoyé (via mail) par le Musée Gaspar (Arlon).

Provient d'une série de 4 dessins intitulée "compagnons de captivité".

Date : 1940 (Oflag VII B)

G.FOSTY Musée Gaspar - Copie

10:48 Écrit par oflag dans Expo G.Fosty (Arlon) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/08/2009

CE QU'IL VIT...

Salle III : "Témoignages de captivité"

"Officier au premier régiment des Chasseurs Ardennais, le sous-lieutenant Georges Fosty connaît les moments héroïques de la campagne des  dix-huit jours, puis les affres de la captivité. Séparé de ses hommes, il est transféré à l'Oflag VII B à Eichstätt en Bavière. Parmi ses compagnons d'infortune, citons Charles Simon, Marcel Bourguignon,  Raymond Reuter, Joseph Neu, Léon Colling et beaucoup d'autres. Les premiers jours  de stupeur et de découragement passés, les prisonniers organisèrent leur nouvelle vie. Durant cinq  années d'emprisonnement, le dessin, l'aquarelle et le théâtre sont pour Géo Fosty  de puissants dérivatifs".

Source texte : Musée Gaspar (Arlon)

Musée Gaspar salle 3

12:45 Écrit par oflag dans Expo G.Fosty (Arlon) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/08/2009

VU D'UNE CHAMBREE...

Géo Fosty : Repères biographiques

Né en 1913

Admis à l'Académie des Beaux-Arts en 1931

1939, devient professeur de dessin à l'Athénée d'Arlon

Captivité en Allemagne (1940-1945)

Expose à l'auditorium en octobre 1952

Retraité vers 1973

Décès le 24 mai 2000

Source texte : intro expo G. Fosty (Musée Gaspar)

Illustration : Mur d'accueil de l'expo.
D'une chambrée, vue sur un des miradors du camp VII B Eichstätt où fut écrit "Meurtre dans un Oflag".

Mirador VIIB G. Fosty

19:42 Écrit par oflag dans Expo G.Fosty (Arlon) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/08/2009

DECOUVERTE DE L'EXPO GEO FOSTY

Ce blog est parti à la découverte de l'expo qui se tient en ce moment au Musée GASPAR d'Arlon  et qui est consacrée au prisonnier de guerre GEO FOSTY.

Quelle belle expo  !

Magnifique présentation...

Un cadre merveilleux... Coup de coeur pour ce charmant musée !

Ces prochains jours, présentation donc de l'expo, une bien agréable façon de franchir le cap des 3 ans. Incroyable, ce blog va déjà fêter ses 3 ans d'existence !!!!

Infos sur le musée : clic

Musée Gaspar Arlon

23:17 Écrit par oflag dans Expo G.Fosty (Arlon) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/07/2009

MIRADOR DE GEO FOSTY

Voici -ou plutôt revoici- le mirador signé Géo Fosty retrouvé (encadré) dans les affaires de notre grand-père après son décès... Mis une première fois en ligne en 2006 lors de la création de ce blog... identifié comme étant un des miradors du camps VIIB d'Eischtätt (cadre de Meurtre dans un oflag).. Puis retiré de ce blog car je n'étais plus du tout sûre de sa provenance... Maintenant que je le retrouve sur le folder de l'expo dédiée au P.G. qui l'a dessiné... hop... (re)bienvenue sur ce blog mémoire...  Mais qu'en est-il de la signature de droite "D.Naegaert"... Vivement que je me rende à Arlon et  mène l'enquête ;)

 Illustration : mirador signé  : GEO. FOSTY 41 -Captivite/no 268 - D.Naegaert 

mirador dessin

20:37 Écrit par oflag dans Barbelés et Miradors | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/06/2009

ENCORE UNE EXPO !

Après Fallais, Lyon, Courcelles (Souvret), c'est la ville d'Arlon qui rend hommage à un prisonnier de guerre 1940-1945.

Une expo est consacrée à GEO FOSTY (1913-2002) enfant du pays. Ce dessinateur a été officier de réserve et enfermé -aussi- dans les oflags VII B et XD.

Un mirador signé Géo Fosty a été retrouvé dans les affaires de mon grand-père après son décès... Se sont-ils connus ? 

Date : Jusqu'au 30 août 2009

Lieu : Musée  Gaspar, 16 rue des Martyrs -6700 Arlon

illustration : extrait du folder de présentation (présence du mirador mentionné ci-dessus).

L'expo présente les oeuvres de GEO FOSY avant, pendant et après la captivité.

geo fosty 2 - Copie

08:02 Écrit par oflag dans Expo G.Fosty (Arlon) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/06/2009

EXPO...

 Prisonniers de guerre courcellois

Partie consacrée à Raymond Troye

Ont été présentés : le manuscrit de "Meurtre dans un Oflag", la version du roman 1946, la version 2003, des photos de captivité, des extraits du courrier (1940-1945), des photos d'enfance et d'après guerre. Et autres écrits de guerre (pièce de théâtre, recueil de poèmes, etc.).

Quelques photos issues du site dédié au prisonnier de guerre Georges Pigeon ont  également fait partie de l'expo (celles-ci ont illustré la vie quotidienne dans les oflags VIIB et XD) ainsi qu'un mirador.

Une organisation de la bibliothèque de Courcelles. Lieu d'expo : la Maison de la Laïcité de Souvret.

11-23 mai 2009

Expo R TRoye

16/05/2009

"SACREE SOIREE"

Rencontre littéraire autour de

"Meurtre dans un Oflag"...

A l'initiative de la Bibliothèque de Courcelles,  des passionné-e-s de livres se sont rassemblé-e-s à la Maison de la Laïcité (lieu de l'expo consacrée à quelques prisonniers de guerre de la région).

Et Béatrice (d'habitude conteuse pour enfants), avec talent a présenté quelques extraits du roman policier...  Une discussion animée a suivi. 

12 mai 2009

 Béatrice raconte- Copie



P5120050 - Copie